top of page
  • Photo du rédacteurAli

Chronique #7 En corps inconnu, de Béatrice Galvan

Dernière mise à jour : 10 déc. 2023

Alerte coup de cœur !

En corps inconnu, Béatrice Galvan, Thriller fantastique

Si vous recherchez une lecture pour vous faire frissonner cet été, si vous voulez retenir votre souffle pour les personnages, si vous désirez dévorer une histoire tout en aillant le cœur battant, je vous conseille sans hésiter le thriller fantastique En corps inconnu de Béatrice Galvan.

Lorsque j'ai entamé la lecture de ce roman en 2018, j'étais dans l'attente du livre qui me mettrait dans tous mes états, qui ferait tambouriner mon cœur, qui me tiendrait en haleine du début à la fin, qui m’en ferait perdre mon latin mais qui, en même temps, me donnerait envie de crier son existence au monde entier. Cela faisait bien longtemps qu'un roman ne m'avait pas fait ressentir tout cela. Beaucoup s’en étaient rapprochés sans y parvenir tout à fait mais, finalement, je l’ai trouvé : un véritable coup de cœur livresque. Et ce fut à cette auteure en auto-édition que je le devais.

Je me répète peut-être mais nombreux sont ceux qui critiquent encore l’auto-édition pourtant, cette facette du monde littéraire a démontré qu'il cache en son sein plein de réelles pépites. En corps inconnu en fait, selon moi, partie.

Résumé :

Suite à un accident de la route, une adolescente se réveille amnésique dans une clinique de Montpellier. Son entourage la nomme Lisa Simonet. Pourtant, les souvenirs qui lui reviennent sont ceux de Florence Duprés, une mère de famille.

Pourquoi cette dualité en elle? Et pour quelles raisons le chirurgien qui l'a sauvée, ainsi que toute l'équipe médicale, lui paraissent si menaçants?

Sortie de clinique, Lisa veut comprendre le dédoublement de personnalité qui l'habite. Elle part en quête de son passé mais se retrouve bientôt traquée par ceux qui semblent vouloir manipuler sa mémoire.

Et tandis que la voix de Florence s'exprime en elle de plus en plus fort, ses rêves sont hantés par la colère d'un esprit vengeur.


Lisa saura-t-elle différencier le réel du surnaturel, la vérité de l'imposture?

Béatrice Galvan, 2018.

Quand science et fantastique se rejoignent


Le roman de Béatrice Galvan est un thriller fantastique et le premier que je découvre dans le genre (je ne compte pas l’histoire du monstre de Frankenstein de la très connue Mary Shelley, qui est très certainement ce qui s’en rapproche le plus quand j’y réfléchis… Attention, je ne dis pas que c’est la même chose ! Je parle bien du principe, mêlant médecine et surnaturel 😉).

Lorsqu’elle m’a proposé ce service presse – et je l’en remercie mille fois ! – j’ai tout de suite accroché à son résumé qui en disant suffisamment sans en dire trop, juste assez pour intriguer et susciter l'intérêt, en d'autres termes, un résumé laissant au lecteur réellement découvrir l’ampleur de l’histoire sans avoir spoiler aucun détails de l’intrigue dans son synopsis.

L’histoire de Lisa est des plus atypiques et je n’ai jamais rien lu de tel nulle part. L’auteur a parié sur l’originalité et le mélange de la science et du fantastique, deux genres qui pourraient être en total désaccord mais qui fonctionnent ici de concert. C’est ce qui fait toute la magie et la force de l’œuvre : la question du possible. N’est-ce pas la définition même du fantastique selon Todorov : créer l’incertitude au point que le lecteur se demande si l’explication est rationnelle ou de l’ordre d’un monde qui lui est inconnu ?

Lisa se retrouve justement en corps inconnu, et à l'instar du personnage nous avons parfois du mal à trancher entre réalité et surnaturel. Mais doit-on réellement trancher ? Je ne vous dirai rien, je ne veux pas vous spoiler, mais sachez que si vous désirez lire une histoire qui sort des sentiers battus et qui diffère de ce que vous connaissiez jusqu’à présent, ce livre est celui qu’il vous faut.


Un thriller fantastique à couper le souffle


Dès les premières lignes, le lecteur est mis dans le vif du sujet ; pas de longue mise en place de l’intrigue, vous n’avez pas le temps de vous ennuyer. La plume de l’auteur est telle que lorsque vous aurez entamé la lecture – à moins de vous y forcer comme je l’ai fait pour faire durer le plaisir – vous ne pourrez plus lâcher cette histoire tant que vous n’en aurez pas connu le fin mot. Béatrice Galvan sait nous tenir en haleine du début à la fin et créer chez le lecteur une palette d’émotions propre au thriller : la stupeur, la surprise, l’angoisse, le frisson, la tristesse aussi.

Un questionnement bioéthique important est également posé et les conséquences qui pourraient résulter de certaines pratiques font froid dans le dos. C'est un roman qui vous mènera à la réflexion et qui vous fera frissonner jusqu'à l'échine, à l'instar de certains personnages face à l'horreur qui a été commise et tend à se reproduire. J’ai lu chaque ligne de ce livre avec le cœur battant, j’ai eu peur pour Lisa mais pour les autres personnages aussi. Je me suis interrogée sur ses éventuelles sorties de secours, sur l'implication des personnages secondaires qui jouent pourtant tous un rôle important. Aucun d'entre eux n'a un rôle inutile. Tous ont leur place dans l'engrenage qui constitue désormais la vie de la jeune fille. On se prend au jeu même si cela n’a rien d’un jeu, tentant de chercher une solution à la situation de l'héroïne, on espère un dénouement mais à aucun moment on ne devine comment cela va se terminer réellement. L'auteur a un véritable don pour le suspens et les rebondissement inattendus. Les deux personnalités qui se battent en Lisa sont particulièrement bien décrites. Le décalage entre ces-deux marque le réalisme, rien n'est laissé au hasard. Ses sentiments, son désarroi, son désespoir ; tout y est dépeint avec justesse et émotion. On se met à sa place sans aucune difficulté et on a la gorge nouée à l’idée qu’il pourrait ne pas y avoir d’issue. On poursuit la lecture car il est inconcevable de ne pas connaitre la fin de l’histoire, et l’on n’est pas déçu. J’avais espéré que l'histoire se termine d'une certaine manière, mais maintenant que je connais la fin, il me semble qu’aucune autre n’aurait été possible. Béatrice Galvan a su faire des choix pertinents et éviter les clichés. Elle a su mener son histoire là où jamais je n’aurais soupçonné qu’elle irait et j’en ai été tellement émue que j’en ai eu littéralement les larmes aux yeux.


« Je ne suis pas dingue, en fait (...) C'est la situation dans laquelle je suis qui l'est. »


Le roman de Béatrice Galvan est ce qu’on peut appeler « une histoire de fou ». On en croit pas ses yeux et pourtant on se demande si cela pourrait arriver. Lisa elle-même a eu du mal à croire à sa propre histoire et ses moments de doutes n’ont fait qu’ajouter à la crédibilité de la situation. Le lecteur tremble pour elle, a peur de voir comme le temps semble se précipiter et les événements se bousculer. C’est une histoire de dingue et certains passages laissent encore des questionnements après la lecture. Est-ce que ces extraits n’étaient que des rêves où faisaient-ils parties d’une réalités alternatives ? Un monde parallèle ? J’ai finis ma lecture mais je suis pourtant toujours habitée par les fantômes de Lisa et de Florence. C’est un roman comme j’en ai lu peu, qui a laissé en moi une trace presque indélébile. En 2018, sur mon ancien blog, je vous disais que cette histoire continuerait à vivre encore un bon moment dans mon esprit. Cinq ans plus tard, 2023, relayer cette chronique sur le cabinet de lecture a suffit pour raviver en moi la passion que j'avais ressenti pour cette histoire, me donnant envie de la lire à nouveau. Et vous ? Vous laisserez-vous tenter par ce roman ? L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ? Dites-moi tout !

Ma note : 10/10



Ce service presse a été mis en place via la plateforme SimplementPro


Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page