top of page
  • Photo du rédacteurAli

Chronique #14 La pierre de l'eau, A.L.Mathers

Cher(e)s lecteur(ice)s,

La pierre de l'eau, A.L.Mathers

En ce 20 juin 2024, je vous propose de quitter temporairement la saison des vampires pour entrer pleinement dans l'été !

Comme chaque début de saison estivale – bien que le soleil ne soit pas encore tout à fait au rendez-vous cette année –, il est de coutume pour tout bon lecteur de se mettre en quête du livre idéal pour les vacances à venir. Celui-ci rejoindra ainsi maillot de bain, lunettes de soleil et crème solaire dans votre valise et vous accompagnera que ce soit lors de vos séances de bronzage sur la plage ou de farniente au bord de la piscine.

Je dois vous l'admettre, mon choix de vacances sur le thème de l'eau n'est pas innocent. Et pour cause, aujourd'hui je souhaiterais vous parler du roman "La pierre de l'eau", une romance fantastique de l'autrice française A.L. Mathers qui colorera votre été de notes de douceur et de joie, à n'en pas douter.



Résumé :

 Ayumi est une nageuse professionnelle de dix-sept ans. Elle est née pour nager. Elle nageait avant de marcher.

Alors qu’elle s’entraine dans la piscine de son lycée, elle ressent une terrible douleur à la poitrine. Son corps coule sous la surface.


« Que se passe-t-il ?! »


L’un de ses camarades la sauve de la noyade mais elle est terrifiée. L’eau la paralyse. Le simple fait de prendre un bain la rend anxieuse. Sa passion devient son pire cauchemar. Elle se demande si la vie en vaut encore la peine jusqu’au jour où elle rencontre Kano, un homme-poisson.

Elle broie du noir. Il est étincelant.

Elle déteste l’eau. Il est né dedans.

Elle est terre à terre. Il est rêveur.

Elle a peur. Il est courageux.


Ensemble, ils comptent faire en sorte qu’Ayumi reprenne la natation.  

A.L. Mathers, Kaïna, 2022


Une romance fantastique sur fond de mythologie japonaise


A. L. Mathers ne le cache pas, elle a un profond amour pour la culture japonaise. C'est donc tout naturellement que son roman "La pierre de l'eau" se déroule au Japon et que la part fantastique de sa romance s'encre dans la mythologie de ce pays. Si dès les premières lignes du roman on se retrouve projeté dans cette atmosphère toute particulière du pays du soleil levant, on découvre grâce au personnage de Kano – et de son évolution dans le monde marin – le mythe du dieu Ryujin : dieu dragon de la mer au Japon.

Personnellement, je ne connaissais rien du dieu Ryujin jusqu'à la lecture de ce roman – je m'étais même demandé s'il provenait de l'imagination de l'autrice. Mais il s'avère que ce roman est très bien documenté et l'on retrouve un petit paragraphe explicatif sur l'origine de ce mythe à la fin du livre. On sent au fil des pages le désir de l'autrice de transmettre ces connaissances sur ce pays qu'elle aime tant, et on voit que le sujet est maitrisé ! On retrouve leur culture, leurs valeurs, leurs coutumes aussi. Le tableau qui est dépeint est tel que je visualisais parfaitement ces scènes de mangas que j'affectionne particulièrement et qui sont généralement très proches de la réalité.

L'adaptation du mythe de Ryujin et de ses joyaux magiques pour "La pierre de l'eau" est particulièrement réussi et cela m'a donné envie d'en savoir plus sur la mythologie japonaise.


Des sujets forts traités avec douceur


Au-delà d'une histoire inscrite dans le Japon, "La pierre de l'eau" est avant tout l'histoire d'une jeune femme en proie à de lourdes difficultés, tant de santé physique que de santé mentale, et dieu sait qu'il est important d'en parler !

Suite à un entrainement beaucoup trop intensif dans le cadre de compétitions sportives, Ayumi a frolé la mort et voit sa vie basculer du jour au lendemain. Cette passion pour laquelle elle a toujours vécu pourrait désormais la tuer et elle développe une peur panique de l'eau, lui provoquant des crises d'anxiété.

Le courage dont elle devra faire preuve et l'aide de ses amis – en particulier Kano – pour surmonter cette épreuve est, pour moi, le vrai sujet de ce roman. La bienveillance et la patience de Kano envers Ayumi m'ont vraiment mis du baume au coeur ; il est si rare de voir quelqu'un d'aussi gentil et compréhensif. Même lorsqu'il découvre qu'il a un rival, il veut aider ce dernier et montre une réelle empathie envers lui.

Kano est très certainement l'un de mes bookboyfriend préféré. Son histoire à Ayumi et lui m'ont certainement laissé le plus grand sentiment de joie après la lecture qu' aucun autre roman n'est parvenu à faire jusqu'à présent.

Ce roman était parfait : doux, cocooning, solaire ! Sans éléments douloureux et inutilement cruels, tout en traitant pourtant de sujets très forts tels que l'anxiété, le deuil, la différence, le poids des responsabilités, le courage, l'espoir...


Une vraie bouffée d'air frais illustrée


Le roman se déroule lors de la période estivale, ce qui en fait votre allié parfait pour cet été !

La romance entre les deux protagonistes vous mettrons des papillons dans le ventre, la relation entre Kano est son meilleur ami vous fera sourire d'attendrissement. Et les illustrations... OMG ! On en parle des illustrations ?! Elles sont magnifiques et sont un véritable plus ! Représentant des moments importants et disposées à des endroits stratégiques, trois d'entre elles en particulier m'ont fait hurler ! Quand j'y repense je ressens à nouveau l'élan de joie dont je vous parlais plus haut. Les illustrations de l'artiste Kaïna accentuent les scènes et les émotions que ces dernières nous font ressentir ; sans exagération, tout est parfait dans ce roman.

La seule chose que je pourrais peut-être relever est le fait que les termes japonais sont expliqués directement dans le texte ; j'aurais trouvé cela plus fluide de le faire en note de bas de page, mais c'est vraiement un détail.


Alors, si vous cherchez encore quoi lire cet été, vraiment, je vous conseille cette petite merveille qu'est "La pierre de l'eau".


Ma note : 9/10


Ma phrase favorite :


"Ne t'excuse pas pour ce genre de choses,

j'aurai toujours de la force pour te porter et t'aider à avancer."



Je remercie une fois encore A.L. Mathers de m'avoir offert l'opportunité de découvrir son merveilleux roman.


1 Comment


Wow !!! Je n'ai jamais reçu une chronique si bien écrite. Tu as vraiment pris le temps d'apprécier mon livre et ça se sent. Je te remercie ! Je suis aussi impressionnée à quel point tu as su identifier les thèmes abordés et apprécier la personnalité des personnages.

Like
bottom of page